La bibliographie de l'ami Pierrot

Ma vie en vin

Tout le monde connaît la passion de Pierre Perret pour le vin. Du petit vin du matin qui accompagne les parties de pêche au grand cru exceptionnel, il nous offre pour la première fois le récit de ce long compagnonnage à travers des souvenirs plus réjouissants les uns que les autres.

Il évoque ici pêle-mêle la découverte du vin dans son enfance, ses souvenirs de bouteilles dégustées avec Lino Ventura, Jean Carmet, Michel Audiard, Charles Aznavour, Bernard Pivot, Michel Simon ou Serge Gainsbourg.

Les grands noms du vin et de la gastronomie sont aussi présents à travers des évocations aussi amicales que gourmandes. De la difficulté de trouver un tire-bouchon dans l’île de Java au commerce de grands crus français dans une modeste épicerie chinoise de New York, les anecdotes hautes en couleur y abondent, dans le style inimitable de l’auteur.

À consommer sans modération !

ENVOYER A UN AMI 2

Fermer

Veuillez remplir le formulaire ci-dessous.

Le champ nom est obligatoire.
Le champ nom destinataire est obligatoire.
Le champ email est vide ou invalide.
Le champ email destinataire est vide ou invalide.
Le champ message est obligatoire.

*champs obligatoires

Les grandes pointures de l'histoire

On les croyait beaux, vaillants et sans défaut. La réalité était tout autre…
Du Guesclin était tordu comme un bretzel. Jeanne d’Arc n’avait rien d’une blanche colombe. Napoléon – le plus grand cocu de tous les temps – avait des lèvres de lézard et une brioche de dindonneau. Quant à Saint Louis, Charlemagne, Vercingétorix, Cléopâtre et quelques autres… autant pour eux !
L’ami Pierrot, inénarrable narrateur, remet enfin les pendules à l’heure et nous révèle tous les savoureux détails que l’on nous avait ignominieusement cachés et qui pourtant ont fait l’histoire. Les puristes vont adorer, et tous les autres aussi !

ENVOYER A UN AMI 2

Fermer

Veuillez remplir le formulaire ci-dessous.

Le champ nom est obligatoire.
Le champ nom destinataire est obligatoire.
Le champ email est vide ou invalide.
Le champ email destinataire est vide ou invalide.
Le champ message est obligatoire.

*champs obligatoires

Mon Almanach

Cet Almanach inhabituel est nourri d’un long chapelet de gourmandises littéraires, celles-là mêmes qui inspirèrent l’auteur tout au long de son parcours si singulier.

Et les fleurons de cette luxuriante vitrine sont émaillés de « salivantes » recettes assorties aux saisons, de récits historiques déjantés, d’anecdotes multicolores, de pensées, de maximes, d’aphorismes, d’extraits de chansons ou de proverbes malicieux. Le jardinage, les fleurs, les prédictions ou les naïves croyances « abracadabrantesques » y occupent également une place respectable.

Bref ! La musique que jouera le feuillage de cet arbre (du savoir !) sera divine aux oreilles de tous les curieux de « friandises verbales » !

Un livre en régal majeur !

ENVOYER A UN AMI 2

Fermer

Veuillez remplir le formulaire ci-dessous.

Le champ nom est obligatoire.
Le champ nom destinataire est obligatoire.
Le champ email est vide ou invalide.
Le champ email destinataire est vide ou invalide.
Le champ message est obligatoire.

*champs obligatoires

Les poissons et moi
Pierre Perret évoque ses souvenirs de pêche.
Un mélange d’épicurisme, de récits de voyages sur tous les continents, d’anecdotes savoureuses et de virées entre copains.
Depuis son plus jeune âge, Pierre Perret a toujours été un grand amateur de pêche. C’est cette passion qu’il nous fait partager ici, depuis son enfance au Café du pont, et la pêche en rivière avec son père, jusqu’à de fabuleuses parties de pêche aux quatre coins du monde.
Plus qu’un simple livre sur la pêche, c’est un véritable manuel d’épicurisme qu’il nous donne, avec son humour et sa tendresse légendaire, un art de vivre qui va avec le sens de l’amitié, de la nature, et du voyage.

ENVOYER A UN AMI 2

Fermer

Veuillez remplir le formulaire ci-dessous.

Le champ nom est obligatoire.
Le champ nom destinataire est obligatoire.
Le champ email est vide ou invalide.
Le champ email destinataire est vide ou invalide.
Le champ message est obligatoire.

*champs obligatoires

Tous Toqués

TOUS TOQUÉS. C’est le titre que j’ai eu envie de choisir en élaborant patiemment mon nouveau livre de recettes de cuisine. Prôner l’égalité pour tous devant un « piano » ne me déplaisait pas vraiment. Car, si vous êtes gourmand(e) sans être trop malhabile, vous ferez forcément un jour la cuisine, si vous ne l’avez déjà faite. Mon principe de base en ce domaine a toujours été de « faire simple ». De conserver l’authenticité du goût, de la texture et de la saveur d’un fruit, d’un légume, d’une volaille, d’une épice ou d’un poisson. Vous l’aurez compris, le but de ces recettes issues de mes pratiques culinaires habituelles n’est autre que celui de vous proposer de faire vous-même des plats peu coûteux pour la plupart et ultrafastoches à réussir. Il ne m’a pas semblé superflu, par ailleurs, de vous proposer en plus une infinité d’astuces qui adouciront considérablement vos problèmes en cuisine. Vous réussirez donc ces plats si goûteux en si peu de temps que vous n’en reviendrez pas vous-même. Cher ou chère futur(e) toqué(e), il ne me reste plus qu’à vous souhaiter bon appétit!

ENVOYER A UN AMI 2

Fermer

Veuillez remplir le formulaire ci-dessous.

Le champ nom est obligatoire.
Le champ nom destinataire est obligatoire.
Le champ email est vide ou invalide.
Le champ email destinataire est vide ou invalide.
Le champ message est obligatoire.

*champs obligatoires

Nos jolies vacances

Les jolies colonies de vacances
Merci maman, merci papa
Tous les ans, je voudrais que ça r’commence
You kaïdi aïdi aïda.

Pierre Perret met en images les grandes vacances dans un beau livre illustré.

À la montagne, à la campagne, au bord de la mer, en famille ou entouré d’amis, les vacances représentent pour chacun de nous un moment privilégié de volupté et de bonheur. D’une génération à l’autre, les habitudes changent, la durée des trajets aussi. La nationale 7 a cédé sa place à l’autoroute du soleil, et si on ne fait plus de camping sauvage, on trouve toujours autant de plaisir à monter une tente ou à préparer la caravane, à moins que l’on préfère l’hôtel ou la maison de famille… Ce livre raconte nos souvenirs : les préparatifs, l’excitation du départ, les projets de voyage, de visites touristiques, le plaisir de retrouver chaque année les amis fidèles qui vont partager notre joie, notre repos, nos apéros… Pierre Perret, avec sa faconde habituelle, se plonge dans notre imaginaire collectif, fait de jolies histoires d’amour et de grosses rigolades, de souvenirs inoubliables et de lieux éternels.

ENVOYER A UN AMI 2

Fermer

Veuillez remplir le formulaire ci-dessous.

Le champ nom est obligatoire.
Le champ nom destinataire est obligatoire.
Le champ email est vide ou invalide.
Le champ email destinataire est vide ou invalide.
Le champ message est obligatoire.

*champs obligatoires

A cappella - Des trois Baudets à l'Olympia

Après Le Café du Pont, la suite des mémoires de Pierre Perret. A la fin du Café du Pont, Pierre Perret nous avait laissés lors de sa « montée à Paris ». Il nous conte ici la suite de ses aventures, ses années « baignées de chansons », depuis son arrivée en 1954 dans la capitale jusqu’en 1976, où Le Zizi l’a définitivement consacré. C’est plus de vingt ans d’une vie exceptionnelle qu’il nous confie ainsi, avec nombre d’anecdotes inédites, des années émaillées de rencontres extraordinaires, de Georges Brassens à Jacques Brel, sans oublier Paul Léautaud. Le service militaire, les années de vaches (très) maigres, le sanatorium, les cabarets, les premiers succès, les tournées, avec les Platters ou Charles Aznavour, les coups bas du monde de la musique, la naissance de chansons aussi inoubliables que Le Tord-boyaux, Blanche ou encore La Cage aux oiseaux : plus encore que son parcours et la vie d’artiste au quotidien, c’est le tableau de toute une époque que Pierre Perret nous dresse avec sa verve inimitable.

ENVOYER A UN AMI 2

Fermer

Veuillez remplir le formulaire ci-dessous.

Le champ nom est obligatoire.
Le champ nom destinataire est obligatoire.
Le champ email est vide ou invalide.
Le champ email destinataire est vide ou invalide.
Le champ message est obligatoire.

*champs obligatoires

Bienvenue chez Pierrot

« Rue du Pont, c’est l’immeuble où je vis. Ici, tout le monde le connaît : normal, c’est le seul de tout le village. Mais on y trouve aussi la seule concierge à la ronde : la mère Bignole. Aussi sèche et revêche que son nom. Son dada, c’est les oiseaux, mais attention, en cages seulement ! Avec les copains, on ne supporte pas ces portes fermées. Alors, dès qu’elle a le dos tourné : on les ouvre tout grand ! »

Toute la saveur des chansons de Pierre Perret mise en images dans un livre-CD riche en surprises. Un Pierre Perret enfant invite le lecteur à découvrir là où il vit, à rencontrer, cachés derrière les façades-flaps de cette bourgade imaginaire, les personnages hauts en couleurs qui peuplent ses chansons. Il y a bien sûr la maison de Pierrot où l’on ouvre les cages aux oiseaux, l’école et le jardin public mais aussi la chevrette Julia, la jolie Lily venue des Somalies et pas mal de vaisselle cassée …

En bonus, douze titres incontournables de Pierre Perret mis en images par le talentueux Philippe Bertrand (auteur chez naïve de La Bataille des légumes et Patacloc).

Arguments de vente

  • Un livre original : à la fois album illustré et livre animé (avec ses flaps), plus un CD bonus. Un livre pour s’amuser et s’approprier l’univers de Pierre Perret.
  • Une mise en images drôle et enlevée de douze des plus grandes chansons de Pierre Perret pour les enfants : La cage aux oiseaux, L’or­chestre fou, Lily, Donnez-nous des jardins, Quoi de plus sympa qu’un œuf !, Vaisselle cassée, Ma p’tit’ Julia, DoDo RéMi, Un p’tit clébard, Les jolies colonies de vacances, Comment c’est la Chine ?, Une chanson de toutes les couleurs.
  • Des illustrations qui allient classicisme du trait et modernité du traitement avec des couleurs très fraîches et contemporaines.

Un format à l’italienne pour un livre carnet de voyage au pays de Pierrot.

Illustrations de Philippe Bertrand.

ENVOYER A UN AMI 2

Fermer

Veuillez remplir le formulaire ci-dessous.

Le champ nom est obligatoire.
Le champ nom destinataire est obligatoire.
Le champ email est vide ou invalide.
Le champ email destinataire est vide ou invalide.
Le champ message est obligatoire.

*champs obligatoires

Le café du pont - Parfums d'enfance

Ces aventures d’un enfant, d’un adolescent destiné à devenir l’un des artistes les plus aimés du public ressemblent à une chanson de la douce France. Il s’y mêle les ombrages du canal de la Garonne, l’animation du marché de son Castelsarrasin natal et le joyeux brouhaha du café populaire que tenaient ses parents. C’étaient les années 1940, la guerre était jolie et dangereuse, la cuisine de maman succulente, les filles incompréhensibles, le spectacle de la nature et de la vie inépuisable. Encore inconscient de ses dons, Pierrot cultivait son goût pour la poésie, le saxophone, la comédie, l’humour et l’amitié. A vingt ans, après son apprentissage toulousain, il savait déjà tout. Il ne lui restait plus qu’à conquérir Paris…

ENVOYER A UN AMI 2

Fermer

Veuillez remplir le formulaire ci-dessous.

Le champ nom est obligatoire.
Le champ nom destinataire est obligatoire.
Le champ email est vide ou invalide.
Le champ email destinataire est vide ou invalide.
Le champ message est obligatoire.

*champs obligatoires

Les petits métiers d'Atget à Willy Ronis

La France des villes comme celle des campagnes a connu des centaines de petits métiers à travers les siècles, fruit de l’imagination et de la débrouillardise des classes les plus modestes. De la bouquetière au ramasseur de mégots, du ressemeleur à la dame de la loterie, du rémouleur à l’arracheur de dents, en passant par le crieur public et l’allumeur de réverbères, toutes ces petites activités marginales et essentielles, qui confinent parfois à la poésie et restent nichées dans la mémoire collective, ont été immortalisées par les plus grands photographes. Depuis le début du siècle dernier, Atget, Brassaï, Doisneau, Willy Ronis, Izis, etc., tous les grands photographes humanistes ont su capter l’âme de cette France ingénieuse et rendre hommage à ses acteurs. Pour accompagner ces photographies, Pierre Perret a remonté le temps et s’est souvenu de son grand-père colporteur, de sa mère trieuse de plumes dans son enfance et des dizaines de personnages qui défilaient dans le café de ses parents et exerçaient  avec   soin et bienveillance  ces petits métiers et étaient devenus peu à peu  nos familiers et parfois même nos amis.

ENVOYER A UN AMI 2

Fermer

Veuillez remplir le formulaire ci-dessous.

Le champ nom est obligatoire.
Le champ nom destinataire est obligatoire.
Le champ email est vide ou invalide.
Le champ email destinataire est vide ou invalide.
Le champ message est obligatoire.

*champs obligatoires

Le Perret gourmand

Mangez des choses simples, des mets qui ont du goût. Buvez des vins francs, ce sont les meilleurs, mais aussi les plus rares. Laissez l’insipide aux médiocres. Maupassant, le jouisseur, l’artiste, le poète ne disait-il pas :  « Il n’y a que les imbéciles qui ne soient pas gourmands. »

ENVOYER A UN AMI 2

Fermer

Veuillez remplir le formulaire ci-dessous.

Le champ nom est obligatoire.
Le champ nom destinataire est obligatoire.
Le champ email est vide ou invalide.
Le champ email destinataire est vide ou invalide.
Le champ message est obligatoire.

*champs obligatoires

Chante et dessine avec Pierrot

Chante et dessine avec Pierrot ! Ses plus belles chansons dessinées et chantées par les enfants de l’école maternelle Pierre Perret de Valence-d’agen : La cage aux oiseaux, Donnez-nous des jardins, Vaisselle cassée, Napo Napiteau, Quoi de plus sympa qu’un œuf !, Comment c’est la Chine ?, Ma p’tite Julia, Les ours heureux, Un p’tit clébard, L’orchestre fou, Les petits animaux sauvages.

ENVOYER A UN AMI 2

Fermer

Veuillez remplir le formulaire ci-dessous.

Le champ nom est obligatoire.
Le champ nom destinataire est obligatoire.
Le champ email est vide ou invalide.
Le champ email destinataire est vide ou invalide.
Le champ message est obligatoire.

*champs obligatoires

Sur la pointe du palpitant

Qu’est ce que je biche quand un morpion de dix ans me dit : « Ta chanson, c’est ma grand-mère qui me l’a apprise. » Ce livre rassemble et regroupe, par thèmes, plusieurs centaines d’extraits d’entretiens de Pierre Perret avec des journalistes. Certains sont inédits et découlent de conversations avec l’auteur lui-même. À ses débuts, Pierre Et puis, n’en déplaise à quelques esprits chagrins et autres pisse-vinaigre, une foule de gens, pliés en quatre, reprirent en chœur Le tord-boyaux, Les filles ça me tuera ou Les jolies colonies de vacances…  » La première fois que j’ai entendu siffloter une de mes chansons dans la rue, je me suis arrêté cinq minutes, tellement j’étais surpris. Depuis, tout ce qui m’arrive est cadeau !  » Plus tard, des chansons comme Blanche, La cage aux oiseaux, Lily ou Mon p’tit loup prouvèrent que l’ami Perret savait pincer d’autres cordes que celle de la rigolade… Aujourd’hui, Pierre Perret copine avec la Fontaine et Jacques Prévert dans les livres d’école… sans cesser de prêter sa plume à des causes qui en valent sacrément la chandelle. « Ce sont mes chansons que je brandis, pas des pancartes. Je ne supporte pas l’injustice. Je suis un révolté perpétuel. »

ENVOYER A UN AMI 2

Fermer

Veuillez remplir le formulaire ci-dessous.

Le champ nom est obligatoire.
Le champ nom destinataire est obligatoire.
Le champ email est vide ou invalide.
Le champ email destinataire est vide ou invalide.
Le champ message est obligatoire.

*champs obligatoires

Le parler des métiers

Les mots du parler des métiers n’ont jamais été consignés dans leur ensemble. Il fallait être Pierre Perret pour s’atteler à une tâche aussi ardue et faire naître – enfin ! – ce dictionnaire unique, atypique et déjà incontournable.
Il n’est question ici ni du parler des métiers anciens, ni du parler ancien des métiers, encore moins de l’argot des métiers, mais bien des échanges oraux informels, recensés dans la pratique quotidienne des métiers, par les professionnels d’aujourd’hui. Ces mots, ces locutions, désignent des lieux, des objets, des qualités, des personnages, des actions, des situations bien précises tout en exprimant des constats ou des réflexions philosophiques souvent drôles, bon enfant, ou les deux à la fois. Ni la liste des activités répertoriées ni les vocabulaires correspondants ne visent à l’exhaustivité.

Qu’il s’agisse des inconditionnels de Pierre Perret impatients de découvrir quelles surprises ce diable d’homme leur réserve ici, des lexicographes, mi-choqués, mi-séduits par cette intrusion sur leurs terres, les lexicomanes et autres boulimiques des mots, des auteurs à l’affût de trop rares dictionnaires insolites, ou de professionnels curieux de ces usages…, chacun souhaitera ajouter ce volume à sa bibliothèque idéale.
Plaisants ou sérieux, parfois poétiques ou moralisateurs, moqueurs ou ironiques, la plupart de ces parlers sont de petits bijoux linguistiques. Sinon aimables, ils sont, dans la plupart des cas, surprenants, pittoresques, et pour bon nombre d’entre eux savoureux. 1 100 pages et 13 210 entrées… En rendant la parole à l’oral, ce dictionnaire est la mémoire d’un patrimoine collectif qui a demandé douze ans de travail, d’investigation et de mise en forme des données.

ENVOYER A UN AMI 2

Fermer

Veuillez remplir le formulaire ci-dessous.

Le champ nom est obligatoire.
Le champ nom destinataire est obligatoire.
Le champ email est vide ou invalide.
Le champ email destinataire est vide ou invalide.
Le champ message est obligatoire.

*champs obligatoires

Anthologie de la poésie érotique

«La poésie existe, même dans l’érotisme. On ne peut guère échapper à cette loi naturelle de l’amour physique qui ne trouve son équilibre que dans ce brutal et doux mélange, cette torride et tendre collision de l’asperge avec l’abricot fendu, du doigt sans ongle avec la fissure ou du borgne à roulettes pénétrant dans l’atelier de Vénus ! Car c’est cela aussi l’érotisme, et ces mille appellations hautes en couleur ou argotiques ne sont-elles pas déjà de la poésie pure ?»

140 auteurs (et plusieurs de leurs textes) sont présentés ici avec verve et insolence, avec le ton très personnel de Pierre Perret d’où l’humour n’est jamais absent. Il est certain que les poètes ne se plient jamais aux règles de la morale courante. Le vocabulaire de ces poèmes évoque la sensuelle volupté, la franche gaillardise, les raffinés supplices, le libertinage, avec toujours les maîtres mots : désir et plaisir.

Nombre de ces textes sont très peu, ou pas connus ; ceux qui le sont déjà sont des œuvres magnifiques et incontournables. On y retrouve de grands noms de la poésie comme Pierre de Ronsard, Voltaire, Diderot, Charles Baudelaire, Arthur Rimbaud, Paul Éluard ou Jean Cocteau, et des inconnus qui ne demandent qu’à être lus.

ENVOYER A UN AMI 2

Fermer

Veuillez remplir le formulaire ci-dessous.

Le champ nom est obligatoire.
Le champ nom destinataire est obligatoire.
Le champ email est vide ou invalide.
Le champ email destinataire est vide ou invalide.
Le champ message est obligatoire.

*champs obligatoires

Laissez chanter le petit - ou La balade de Pierrot

Tout Perret, ses souvenirs de mioche, ses quarante-deux piges de carrière, les paroles de ses chansons, ses anecdotes de tournées. Et c’est illustré !

ENVOYER A UN AMI 2

Fermer

Veuillez remplir le formulaire ci-dessous.

Le champ nom est obligatoire.
Le champ nom destinataire est obligatoire.
Le champ email est vide ou invalide.
Le champ email destinataire est vide ou invalide.
Le champ message est obligatoire.

*champs obligatoires

Le Petit Perret : Illustré par l'exemple

Dictionnaire argotique.

ENVOYER A UN AMI 2

Fermer

Veuillez remplir le formulaire ci-dessous.

Le champ nom est obligatoire.
Le champ nom destinataire est obligatoire.
Le champ email est vide ou invalide.
Le champ email destinataire est vide ou invalide.
Le champ message est obligatoire.

*champs obligatoires

La cuisine de ma femme

« Mon épouse Rebecca aime bien la cuisine mais elle trouve que ça ne va pas assez vite. Si elle ne dispose pas de veau pour la blanquette, elle met de l’agneau… ou du lapin. Si elle n’a pas de poulet, elle fait du canard. Si son rôti est trop dur, elle le fait braiser. Si les patates sont crues, elle dit : « Moi je ne trouve pas. » Si c’est trop doux, elle me rétorque : « De toute façon, on sale toujours trop ! » Si elle a répandu un tapis de poivre, elle dit : « Tu sais, le veau c’est fade, si ce n’est pas un peu relevé ! » Si c’est brûlé : « Ces marmites ne valent pas un clou !!! » Je ne veux pas noircir ce charmant tableau, car à la vérité, Rebecca est suffisamment gourmande pour réussir à faire neuf fois sur dix un plat savoureux. La dixième, si vous faites partie des convives, il vous faudra simplement mâcher un peu plus longtemps, ou rajouter du sel, ou trier un peu de brûlé. Mais vous verrez, si vous ne vous arrêtez pas à ces broutilles, vous ferez comme moi, vous en reprendrez parce que, entre nous, quand ma femme cuisine, eh bien, généralement c’est très bon ! Il ne me restait donc plus qu’à consigner fidèlement les recettes en question, en étant plus respectueux qu’elle ne l’est parfois de la chronologie dans la cuisson des différents ingrédients qui composent son futur plat. Vous trouverez ainsi la preuve, dans ce « remarquable ouvrage » consacré uniquement aux astucieux méandres culinaires dont seule est capable mon épouse, que l’on peut réussir de bons plats, légers et étonnamment goûteux. »

La Cuisine de ma femme a été publié pour la première fois en 1987. Epuisé depuis longtemps,
Pierre Perret nous en offre aujourd’hui une nouvelle version, profondément remaniée, revue et
considérablement enrichie.

Plus de 500 recettes, des trucs utiles, et les commentaires impayables du maestro.
Un livre en régal majeur !

ENVOYER A UN AMI 2

Fermer

Veuillez remplir le formulaire ci-dessous.

Le champ nom est obligatoire.
Le champ nom destinataire est obligatoire.
Le champ email est vide ou invalide.
Le champ email destinataire est vide ou invalide.
Le champ message est obligatoire.

*champs obligatoires

Les Grandes Pointures de l'Histoire

Pour qui aime la langue verte et le « verlan » pratiqué par Pierre PERRET. L’histoire vue par le petit bout de la lorgnette, parfois fort désopilant. Dessins de Loup.

ENVOYER A UN AMI 2

Fermer

Veuillez remplir le formulaire ci-dessous.

Le champ nom est obligatoire.
Le champ nom destinataire est obligatoire.
Le champ email est vide ou invalide.
Le champ email destinataire est vide ou invalide.
Le champ message est obligatoire.

*champs obligatoires

Le Petit Perret des fables

La couleur, c’est la musique des yeux, le caviar de la rétine. Les couleurs s’apprennent en sachant regarder autour de soi. Celles du paon ou du faisan « roucoulent » à nos yeux. Les autobus sont généralement verts, les toitures des maisons rouges, et de nos chaussettes parfois écossaises. Observez l’oiseau-mouche multicolore, le geai ou le rouge-gorge, les fleurs, l’arc-en-ciel ou … les champignons. Et ouvrez ce livre ! Vous saurez comment, entre un loup tout noir et un agneau tout blanc, on fait des bleus, des rouges, des verts et des gris avec le concours involontaire de ce pauvre Monsieur Jean de la Fontaine, à qui j’en fais voir de toutes les couleurs. J’ai à ma façon « transposé » ses fables et ses moralités. Tant pis pour les grincheux s’ils en deviennt rouges de colère. Une fable en langue verte, ça vous met la vie en rose ! A vos palettes, les Picasso du Dimanche !

ENVOYER A UN AMI 2

Fermer

Veuillez remplir le formulaire ci-dessous.

Le champ nom est obligatoire.
Le champ nom destinataire est obligatoire.
Le champ email est vide ou invalide.
Le champ email destinataire est vide ou invalide.
Le champ message est obligatoire.

*champs obligatoires