Qu’elle était jolie qu’elle était belle

Paroles Pierre Perret © Disque Barclay – 1957 – Editions Adèle 1975
Musique Pierre Perret & R. Corazza Editions Warner-Chappell

Qu’ell’ était jolie qu’ell’ était belle
J’ lavais rencontrée sous l’ pont d’ Grenelle
Avec sa gorge de pigeon
Ell’ roucoulait une chanson
Dans un bistro près du vélodrome
C’est là qu’on avait croqué la pomme
On s’était passé des buissons
Du mair’ du curé et du goupillon

Mais l’amour est souvent piqûr’ de guêpe
Tourné retourné c’est comm’ les crêpes
Il lui arrivait trop fréquemment
De crier son amour brûlant
A d’autres que moi et c’ qui fut pire
D’ les am’ner chez moi pour les séduire
Ils entraient sans essuyer leurs pieds
Je r’faisais le lit pour ceux qui suivaient

Qu’ell’ était jolie qu’ell’ était belle
C’est pour ça qu’ell’ m’était infidèle
Ell’ avait des yeux de chaton
Des seins qui posaient des questions
J’avais des réponses toutes prêtes
Et ça lui faisait perdre la tête
Je n’ savais rien d’ sa perfidie
J’ai payé depuis pour avoir trop dit

Comm’ ell’ est jolie comm’ ell’ est belle
J’ pourrais ajouter j’en ai deux belles
Bon Saint Joseph priez pour moi
Que mes cornes ne dépass’nt pas
La longueur moyenn’ de cell’ des autres
Fait’s aussi qu’ plus jamais j’ n’en ai d’autres
Jamais ou moins souvent bien sûr
Pour pas en avoir j’ sais bien qu’ c’est trop dur
Qu’ell’ était jolie qu’ell’ était belle