“Les Jolies colonies de vacances”, “Le Tord-boyaux”, “Lily”, “La Cage aux oiseaux”, “Le Zizi”, “Tonton Cristobal”, “Mon p’tit loup”, “Le Plombier”, la liste est sans fin.

Histoire de faire le tri dans ses centaines de créations, Pierre Perret a réuni celles qu’il a consacrées aux femmes. Ainsi, “Mes femmes”, qui vient de paraître chez Naïve, en réunit quarante.
Des femmes qu’il chante depuis des années avec la même verve, la même gouaille, le même humour mais aussi la même tendresse voire la même gravité.

A 80 ans, l’indéboulonnable Pierrot a traversé les modes et les décennies grâce à cette langue qui lui est propre. Dans sa tanière de Seine-et-Marne, il revient sur les temps forts de sa carrière et évoque Lily, Blanche, Olga, Mimi, Alice, Lucette, Corinne, Rebecca, Julia, Malika, Estelle… au micro de Marc Zisman [CM/Qobuz]