boxerami_logoPierre et son épouse Rebecca vivent entourés de beaucoup d’animaux, notamment les chiens, ils leur consacrent du temps et n’hésitent pas à s’impliquer au sein de diverses associations.

Rebecca a un faible pour les boxers, Filou (né comme Pierre Perret un 9 juillet…) partage son quotidien, comme auparavant Groucho et Raoul.

“Sa dernière trouvaille est d’ouvrir le frigo et de chaparder le fromage préféré de Pierre…”

La réponse de Pierre Perret ne se fait pas attendre :

Il est un peu secoué ce chien, ma femme ne prend que des chiens secoués ! Rebecca adore les boxers, c’est peut-être pour cela qu’elle m’a choisi d’ailleurs…
Ils sont vraiment frappés ces chiens ils ont un pète au casque quelque part !

L’émission 30 Millions d’Amis a déjà consacré plusieurs reportages aux animaux des Perret, voyez celui de 2007 : Pierre Perret et sa tribu.

C’est donc tout naturellement que le chanteur a accepté de parrainer l’association Boxers amis, (reconnue d’intérêt général).
Les bénévoles de Boxer’ ami s’occupent de boxers de tous âges et travaillent avec des refuges, des particuliers et des éleveurs.
Tous les boxers recueillis sont placés en Famille d’Accueil en attendant de trouver leur famille d’adoption, ce qui permet de mieux connaître le chien, son caractère, son comportement, et ainsi de proposer un boxer qui correspondra parfaitement à sa famille d’adoption.

Voici l’hommage que le célèbre parrain, dédie à cette race si attachante, vous reconnaîtrez tout de suite la patte de l’auteur…

On dit de quelqu’un de qui l’équilibre dans sa tête reste précaire, «un chien fou ». Eh bien on pourrait dire, «c’est un boxer» ! Il n’y aurait guère de différence.

Dans la race canine, plus affectueux qu’un boxer, c’est impossible à trouver. Il déborde d’affection. D’abord pour son maître, certes, mais par corollaire pour tous ceux qui ne rechignent pas à jouer avec lui.
Si vous acceptez de jouer avec un boxer, vous serez sans nul doute plus vite lassé que lui mais vous serez considéré par lui comme son meilleur copain.
Les enfants d’abord, assurément ainsi que tous ceux qui le sont restés.

Intelligent, il l’est sans doute plus que la moyenne de ses congénères.

Filou aussi – c’est sans doute à cause de ce type de roublardise (et aussi en adéquation avec l’année des « F ») que j’ai ainsi baptisé le mien !

Sa caractéristique incontournable ?… Il est toujours prêt à faire une bêtise ! Tout comme un enfant, à s’engouffrer dans ce qui lui est défendu.

S’il peut chaparder une côtelette, il n’hésitera qu’une seconde, le temps de voir si le champ est libre. Il aura bien du mal en revanche à dissimuler sa faute car la tête de clown coupable pris avec le doigt dans le pot de confitures est tout bonnement irrésistible.
Pour se faire pardonner il vous léchera. Partout. Les oreilles, le nez, les mains, les doigts de pied (le mien adore !).

Mais le boxer, ne se sentira jamais suffisamment fautif pour éprouver le besoin de prendre un rendez-vous chez le psychiatre. Trois secondes après un refus de votre part de jouer ou une séance de léchage (de sa part !) interrompue, il est prêt à recommencer.

Car seul le jeu intéresse le boxer !

Si vous êtes grognon, atrabilaire, mauvais coucheur, coléreux, bref ! Si vous avez un caractère de cochon, mettez un boxer dans votre vie et toutes les femmes qui jusqu’à présent changeaient de trottoir en vous apercevant, vous sauteront au cou ! Ne me remerciez pas, vos enfants le feront pour vous.

Liens

Le site de l’association Boxer’ ami
Page Facebook de l’association
La page et le forum des boxers prêts à l’adoption